Sam.wav – UM$ Lyrics

[Sam.wav – UM$ Lyrics]

Pourquoi écrire ? Sûrement pour laisser une trace
Mais pourquoi faire si le temps efface tout ?
Quand j’ai pas l’mood d’agire j’fais des instrus j’fais du rap
Ma rage, mes angoisses, du mal à parler d’ces trucs là
Ecrire me libère, me permet d’me retrouver si je m’y perds
Quand j’fais rien, qu’j’hiberne, j’écris et je sans qu’vais bien
Qu’est-ce que j’ferais sans les miens ? Mystère
J’avancе les yeux fermés еn f’sant du vélo sans les mains

L’art m’attire c’est la loi d’l’attraction
Ça monte et descend comme parc d’attraction
Qu’est-ce que j’f’rais si j’avais pas d’patience ?
Qu’est-ce que j’f’rais si j’avais pas d’passions ?
Sûrement fixer l’plafond dans ma chambre
(Merde j’fais qu’fixer l’plafond dans ma chambre)
J’ai des rimes dans la tête en marchant
Le regard des gens j’en fais abstraction

UM$, Souchon Alain
Tout va mal, nous on va bien
‘fin ça dépend, mais c’est comme ça la vie c’est des phases
Ma seule constante c’est l’art pour guider mes pas
Comme la lumière des phares, pour ça qu’j’ai mis les voiles
Pleins d’idées m’passent par l’esprit
J’essaie d’les analyser écrire des phases
f*ck le réveil, f*ck se l’ver à 7h pour taffer
J’aimerais qu’le week-end dure toute la s’maine
Je veux l’bonheur donc je cours après
Plus rien n’m’émerveille : qu’est-ce qui a merdé ?
J’sais pas j’crois qu’j’ai pas été alerté
J’aimerais juste que le temps puisse s’arrêter et qu’on m’foute la paix

On m’dit : “Ce s’ra pas toi
Pour faire l’argent soit droit, et adroit”
Bats toi comme si t’avais pas d’toit
Pour pas finir a l’abattoir
J’attendrais pas qu’la roue s’décide a prendre le sens giratoire
J’perce leur défense comme un ch’val à Troye
Nique sa mère j’té-sau à trois

1, 2, 3, lezgong
J’en ai marre de compter les s’condes
Quand vas-tu arrêter d’gâcher ta vie te rendre compte que t’en as qu’une ?
Les pieds sur Terre mais j’suis dans la Lune, ouais j’suis dans ma bulle
J’me sens grave en avance mais j’ai tant d’lacunes
J’agrippe mes rêves comme si j’ai des tentacules
J’me sens d’ja plus, boy j’prends la plume
Un pas d’plus vers la victoire quand j’rature
Si t’y arrives pas bah réessaie
Ecris des bonnes paroles avant d’me l’adresser

N’essaie pas d’m’agresser
J’suis trop loin vous paraissez p’tits
Normal que tu sois pas réceptif
Adresse et talent dans mon corps normal que tu sois stressé
Fougueux comme un chien mal dressé
J’te mords si t’essaies d’me caresser
J’sors de mon bain à six heures et quart et j’cris : “Euréka !”
Si t’as pas suivi boy lis le récap
Si y’a pas de multi-syllabiques je rec ap

Et quand j’enregistre je régale
Viens on cherche le succès aut’ part
J’avance ‘vec des lunettes opaques
Bientôt vous s’rez en train d’sucer notre taf
L’EP est digne d’une analyse du R
Qui s’cache derrière ton air patibulaire ?
Gars si tu ères dans des pensées quasi lunaires, boy on est deux
On débarque dans tes oreilles : soit on met l’feu et y’a masse de cendres, soit on t’glace le sang
J’fais des on-s pour ça f*ck des liasses de cent
Pas de geste brusque, RAF j’te gruge, j’te passe devant

Et j’atteindrais ma cible à tous les coups
J’suis bourré d’talent toi t’es bourré tout court
Flemme de faire des études pour être prof’
Si j’les fais pas sûr qu’j’écoute les cours
J’joue à la roulette russe j’crois être bulletproof
On va t’trouver sûr, on va t’rouer d’coups
On va t’rouler d’ssus, on va t’trouer l’cou
Te découper l’corps (mec c’est hyper violent)

“Moi je ne cherche pas le bonheur mais je le trouve. Je le trouve de temps en temps et… et quand je le trouve il est merveilleux mais… Je ne le cherche pas parce que… d’ailleurs je ne sais pas où il est, et puis je ne pense pas que ce soit en le chercher qu’on le trouve. Je crois que le bonheur ça vous est offert comme… eh comme, comme comme la tuile qui vous tombe dessus c’est pareil!”