Ninho – Blue story Lyrics

Ninho Blue story Lyrics (feat. Lil Baby)

Vas-y
Shayaa

Une vie d’bâtard, j’connais bien l’ciment, alcool russe, pakatou pour des bonbons et des SIM
Et c’est terrible quand on s’y met, dix heures du matin, il m’faut quatre bédos pour tuer l’insomnie (Binks)
Dix maisons avant les trenta ocho (Binks), il s’rait temps que j’passe à autre chose
La vie de qui ? La vie déconne, la vie de qui ? La vie déconne, les diamantaires, j’suis sur écoute avec Aze sur la côte
Cagoule Shooter, j’suis dans L.A (J’suis dans L.A) et c’est le peuple qui m’a élu (Qui m’a élu, ouais)
C’est le peuple qui m’a élu, donc quand j’fais les panenka au pénaux, faites la “Ola” (Ah)
Waikiki, Honolulu, c’est Infinit, c’est No Limit, j’fume de la beuh d’extraterrestre, j’fais des thés à la bergamote (Binks)
Ça s’ressent quand t’es vrais, ça s’ressent aussi quand t’imites (Quand t’imites), pour faire le gâteau, j’ai fait un tas de miettes
Ta vie d’charognard, on dit-dit, on tire quand tu t’y attends pas (Lourd)
Tu m’as pris pour un gros din’-din’, le rendez-vous, on l’fait chez toi (Fait chez toi)
Hein, dans l’re-fou cramés comme Tookie (Comme Tookie), en garde-à-vue, j’entends des bruits d’clés
J’entends des bruits d’clés mais j’peux pas balancer l’clans, j’dois remplir tous mes sacs avant qu’le succès part en déclin
Pour arrêter la bédave, sa mère, j’attends un déclic (Un déclic), trop long pour t’faire un dessin (Han)
Moi, j’fais pas parti d’ceux qu’on endoctrine (Oh), j’me débrouillais pour becter, papa n’avait plus d’batteries
Parfois, on en veut trop (Trop), on s’rend compte, c’est déjà trop tard (Ah)
Mon frère, y a un temps pour tout, pour bicrave (Ah) et pour s’tirer (Ah)
Y a trop d’cash à soutirer (Ah), d’ailleurs, j’m’en vais en virée (Ah), d’ailleurs, j’m’en vais en virée et pour le reste, on verra (Ah)
Ces temps-ci, j’suis fatigué (Ah), j’me vois prier, les vois vriller, j’en ai plein la cabesa, j’en ai plein le barillet
Ton visage n’est pas familier (Ah ouais), j’suis paro sur toi, direct
On a vu trop d’morts sur deux roues (Deux roues), les reufs, faites attention
Les déceptions, ça dégoute et ça fait monter la tension (La tension), paroles d’un G qui sort des bas-fonds (Des bas-fonds)

RELATED POST:   M3LON – Bibanke Lyrics

Une journée d’plus, dans l’ghetto (Dans l’ghetto), cagoulé, j’ai coulé tout l’stock (Tout l’stock)
Beaucoup trop d’kich’, trop d’seille-o (Trop d’seille-o, boy), y a même pas assez d’élastiques
Dans tout les cas, j’ai mon Extendo (Grah) sur moi, dis-moi, qui veut jouer au con ? (Dis-moi, qui veut jouer au con ?)
Et dans l’dos, j’ai dix milles coups d’shlass, un Lambo’ tout noir, d’vant l’casino d’Monte Carlo (Eh)
Il m’faut un minimum avant qu’j’y aille, j’anticipe, j’suis sorti ganter (J’anticipe, j’suis sorti ganter)
Beaucoup d’sacrifices, boy, beaucoup d’histoires, j’finis la ‘teille, j’vais t’raconter (J’finis la ‘teille, j’vais t’raconter, oh nan, nan, nan)

Baby really handlin’ his business, what’s the rumors ’bout?
I really done got it out the trenches, nigga, remember how?
I come from a place where the only options is you do or die
Moral of the story is : I’m thankful that I’m still alive and doin’ it
I come from the bottom of the jungle
I ain’t ever fall but I done stumbled
I done passed ’em all but I’m still humble, ’cause I can still remember when I sittin’ on the block with no money, tryna get money
From Star Street to Paris, I’m bicoastal
Told you in the beginnin’ I was global
I’ma change the game up for the whole hood, I ain’t been in check, but shit, I’m close to it
You know I got rich but I still go through it
Come through on the low, make sure my folks good
Can’t ever forget the fallen soldiers, gotta play it smart, I’m gettin’ older
No love in the streets, they gettin’ colder
Too much on my mind for me to be sober, I’m still gon’ be lit when this shit over
This shit for my family and my bros, too
He ain’t no have pound, we at cold food
I’m servin’ my folks when my friends go to school
I was in the trap before this shit was cool
Seem like every couple months we had to move
Momma goin’ hard, daddy ain’t around
Gamblin’ and bankin’ in and layin’ niggas down
Had to get my shit together, started sellin’ pounds
Fast forward a couple years, the world know me now, that’s crazy

RELATED POST:   Toosii – God Loves Me Lyrics

Une journée d’plus, dans l’ghetto (Dans l’ghetto), cagoulé, j’ai coulé tout l’stock (Tout l’sac)
Beaucoup trop d’kich’, trop d’seille-o (Trop d’seille-o, boy), y a même pas assez d’élastiques
Dans tout les cas, j’ai mon Extendo (Grah) sur moi, dis-moi, qui veut jouer au con ? (Dis-moi, qui veut jouer au con ?)
Et dans l’dos, j’ai dix milles coups d’shlass, un Lambo’ tout noir, d’vant l’casino d’Monte Carlo (Eh)
Il m’faut un minimum avant qu’j’y aille, j’anticipe, j’suis sorti ganter (J’anticipe, j’suis sorti ganter)
Beaucoup d’sacrifices, boy, beaucoup d’histoires, j’finis la ‘teille, j’vais t’raconter (J’finis la ‘teille, j’vais t’raconter, oh nan, nan, nan)