Koba LaD – Cramé Lyrics feat. OBOY

Koba LaD – Cramé Lyrics feat. OBOY

 

Cramé Lyrics By Koba LaD feat. OBOY

SHB
Scar
Vo-Vo-Voluptyk

Yeah
C’est la merde dans nos banlieues, RER D, ça remonte pour vi-ser sur Paname
Zéro point huit sur la pesette, j’peux pas dépasser d’un milligramme
Comment leur faire confiance ? C’est des fake-ass
J’suis dans le fer, elle me lehess

À 230 sur le périph’, ça remonte sur Bériz
Yeah, j’ai promis à la daronne qu’on allait mieux graille (Qu’on allait manger)
Nos santés se dégradent, toi, t’étais pas là, mais c’est pas grave
Y a plus rien à tter-gra, reste pas sur le chemin ou on t’écrase (Dégage)
Sur leurs genoux, y a des croûtes, ils sont bons qu’à faire des crasses

Et dans la ne-zo, on est cramés, faut pas qu’j’reste ici
Hiver comme été, on récolte sous et soucis (Que des problèmes)
On est cramés, faut pas qu’j’reste ici
Hiver comme été, on récolte sous et soucis

Ils disent qu’y a R mais moi, j’sais qu’ils m’détestent
Ils disent « y a R » mais j’sais qu’ils nous détestent
J’m’en bats les R, t’façon, moi, j’les fodes
Ils vont parler mais j’sais qu’ils vont rien faire
Comment leur faire confiance ? C’est des fake-ass
Regarde-les, tu peux faire avec eux
À 230 sur le périph’, han
Ça remonte sur Bériz, han

On remonte de Tanger, après la frontière, le pilon, j’l’ai à 33 (Même 30k)
Et ma pétasse, elle kiffe quand j’l’insulte de pétasse
Que des bourbiers (Que des galères)
Un peu moins d’cent mille pour des diamants (Pour des diamants)
J’peux rester avec toi, t’es un bon mec, mais tu mens trop
Bébé, crois-moi, c’qui ne tue pas, ça rend plus fort
250, j’appuie même pas, j’suis mode Confort
J’crois qu’j’ai crevé, y a trop d’œil, j’peux plus snapper
Y a trop d’œil, j’peux plus snapper, le sche-Por gaspillé

RELATED POST:   Koba LaD – Fumigène Lyrics

Et dans la ne-zo, on est cramés, faut pas qu’j’reste ici
Hiver comme été, on récolte sous et soucis
On est cramés, faut pas qu’j’reste ici
Hiver comme été, on récolte sous et soucis

Et dans la ne-zo, on est cramés, faut pas qu’j’reste ici
Hiver comme été, on récolte sous et soucis
On est cramés, faut pas qu’j’reste ici
Hiver comme été, on récolte sous et soucis

Ils disent qu’y a R mais moi, j’sais qu’ils m’détestent
Ils disent « y a R » mais j’sais qu’ils nous détestent
J’m’en bats les R, t’façon, moi, j’les fodes
Ils vont parler mais j’sais qu’ils vont rien faire
Comment leur faire confiance ? C’est des fake-ass
Regarde-les, tu peux faire avec eux
À 230 sur le périph’, han
Ça remonte sur Bériz, han